Entretenir le cimetière sans désherbant

Tout cela est pour la bonne cause, car éliminer les pesticides, c’est aussi préserver les nappes phréatiques et l’environnement. Entre les tombes toutefois, les désherbeurs thermiques seront utilisés.

Le cimetière est traditionnellement considéré comme minéral. Les herbes qui poussent entre les tombes sont souvent synonymes de défaut d’entretien. C’est pourquoi les villes répandaient des dizaines de litres de désherbants pour être tran- quilles pendant six mois. Depuis le 1er janvier 2021, un décret a étendu l’interdic- tion des produits phytosanitaires (engrais et désherbants chimiques) aux cimetières. C’est toute l’image de ce lieu de recueille- ment qui doit se renouveler. Le temps est venu de voir le cimetière autrement, lieu de souvenir mais aussi lieu de biodiversité et formant un véritable espace vert.

Alors, comment faire pour que la nature y soit désormais bienvenue et que les plantes libres ne soient pas synonymes d’abandon ?

Une révolution verte

La Ville fait donc sa révolution et procède par petites touches. Si les grandes allées structurantes resteront minérales, peu à peu les petites allées gravillonnées seront engazonnées, car il est plus facile de tondre que de desherber. La végétation y trou- vera ainsi sa place, mais plus organisée. En complément, des haies plus champêtres pour une taille moins régulière et des zones fleuries sont imaginées afin de favoriser la biodiversité… et faciliter l’entretien.

Enfin des alignements d’arbres seront créés ou replacés pour que l’aspect paysager rende le cimetière agréable. Des arbres seront aussi plantés le long de la rési- dence en construction à l’emplacement des anciens services techniques.

La patience est de mise, le cimetière ne retrouvera pas une végétation fournie en un seul hiver et un seul printemps. Respecter la nature, c’est lui donner du temps, celui de la régénération des sols, qui

qu’entre ces désherbages mécaniques, les herbes poussent. Cette action manuelle est très longue. Il faudra donc accepter que tout ne soit pas toujours parfait. Mais tout ce travail fera que notre cimetière, aujourd’hui très minéral, deviendra peu à peu un endroit paisible de recueillement, de sérénité… et de biodiversité.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×