Hommage à Samuel Paty

Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,
Chers Montgeronnais,

Ce vendredi 16 octobre la nation a été violemment heurtée par la mort tragique de Samuel Paty, assassiné par un fanatique islamiste.

Un cap a été franchi. Aujourd’hui en France, en 2020, un professeur a pu mourir d’avoir enseigné la liberté de penser et la liberté d’expression.

Loin d’être une énième agression semblable aux déjà trop nombreuses autres, celle-ci, en visant un professeur, s’attaque aux fondements mêmes de notre République française, notre bien commun le plus précieux.

Cette République qui est le fruit de notre histoire, de longs affrontements idéologiques, au prix du sacrifice de nombreuses vies au cours des siècles passés, jusqu’à créer un socle et des valeurs communes dont nous sommes fiers.
L’Education nationale en constitue l’un des piliers fondamentaux.

S’attaquer à un professeur, qui a reçu son autorité de l’Etat pour enseigner, c’est s’attaquer à notre liberté, celle qui fait que tout individu, tout enfant peut grandir en ayant une chance de dépasser les frontières imposées par sa culture, sa famille, en étant capable de questionnement, de doutes, de désaccords, et donc de choix
Un questionnement qui dérange forcément ceux qui préfèrent l’obscurantisme au savoir et à la tolérance, une minorité que nous ne devons pas assimiler à la communauté musulmane dans sa globalité, qui pratique elle sa foi paisiblement dans le respect de la laïcité.

Ne nous y trompons pas, la méthode barbare utilisée ne cherche pas à faire disparaître un individu ni à le punir, ne soyons pas dupes, elle cherche avant tout à terroriser les vivants sur qui plane une menace sournoise, celle de l’autocensure.

Ceux-là mêmes qui profitent de la liberté que procure notre démocratie l’utilisent aujourd’hui contre nous.
Notre République, notre identité, nos valeurs sont aujourd’hui en danger et nous n’avons plus d’autres choix que celui du courage.
Le courage de résister et celui d’agir.

Car il ne suffit plus de se rassembler pour se désespérer, nous sommes les descendants de générations de combattants et notre République n’a pas peur, elle, d’être caricaturée.

J’ai confiance en notre courage. Nous défendrons, de par nos villes et nos campagnes, cette République qui nous est constitutive, coûte que coûte.

Je vous propose maintenant, pour terminer cet hommage à Samuel Paty, de vous lire cette très belle lettre de Jean Jaurès aux instituteurs, avant de faire une minute de silence à sa mémoire, suivie par la Marseillaise que nous entonnerons.

Voici ce que disait Jean Jaurès aux instituteurs à propos de l’éducation :
« Vous tenez en vos mains l’intelligence et l’âme des enfants ; vous êtes responsables de la patrie. Les enfants qui vous sont confiés n’auront pas seulement à écrire et à déchiffrer une lettre, à lire une enseigne au coin d’une rue, à faire une addition et une multiplication.
Ils sont Français et ils doivent connaître la France, sa géographie et son histoire : son corps et son âme.
Ils seront citoyens et ils doivent savoir ce qu’est une démocratie libre, quels droits leur confère, quels devoirs leur impose la souveraineté de la nation.
Enfin ils seront hommes, et il faut qu’ils aient une idée de l’homme, il faut qu’ils sachent quelle est la racine de toutes nos misères : l’égoïsme aux formes multiples ; quel est le principe de notre grandeur : la fierté unie à la tendresse.
Il faut qu’ils puissent se représenter à grands traits l’espèce humaine domptant peu à peu les brutalités de la nature et les brutalités de l’instinct, et qu’ils démêlent les éléments principaux de cette œuvre extraordinaire qui s’appelle la civilisation.
Il faut leur montrer la grandeur de la pensée ; il faut leur enseigner le respect et le culte de l’âme en éveillant en eux le sentiment de l’infini qui est notre joie, et aussi notre force, car c’est par lui que nous triompherons du mal, de l’obscurité et de la mort. »

Je vous remercie.

Sylvie Carillon,
Maire de Montgeron

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×