Émilie Chapus – Que deviens-tu ?

Avec son exposition Que deviens-tu ?, l’artiste plasticienne Émilie Chapus interroge sur la déconstruction de son identité. C’est une star de nos cours d’école qui expose au Carré d’Art du 8 au 29 janvier.

Émilie Chapus y est connue sous le nom d’Emizoli, son premier nom d’artiste, car depuis plus d’un an, elle est intervenante en arts plastiques dans les écoles municipales. Avec elle, les enfants des écoles Jean-Charles Gatinot, Jean Moulin et Hélène Boucher créent des œuvres qui seront exposées au printemps prochain à l’occasion d’Art’ifice.
Mais en janvier 2022, Emizoli s’éclipse pour laisser Émilie Chapus s’exprimer pour la première fois sous son vrai nom. Cette jeune femme de 36 ans a fait sa mue. Après avoir été cheffe d’entreprise dans l’informatique, elle fait une licence d’arts plastiques à la Sorbonne qui est pour elle une révélation. Élève à l’EMAP de Brunoy, elle a d’abord eu une approche classique de la peinture avant d’embrasser l’art contemporain suite à sa licence.

Variations sur l’être

Son exposition au Carré d’Art résonne en écho à ce parcours, fait de découverte de soi et d’exploration de nouveaux horizons. Que deviens-tu ? questionne.

La première partie sur soi. Ses 6 états du moi sont autant de déclinaisons de son image, sur différentes matières et dimensions, du verre brisé au tissu en passant par la photographie et la peinture avec les doigts. Construite comme un cheminement dans le noir entre le jeu et le je, les œuvres s’éclairent d’elles-même en donnant des variations autour de la personne dans lesquelles les matières et les techniques artistiques s’entremêlent. La volonté à peine exprimée est que le visiteur s’interroge à son tour sur sa propre identité. La seconde partie, Be a Man, plus académique et à la lumière du jour, est une exploration de l’univers masculin entre deux âges, confrontant des personnalités à un visage d’enfant, comme un dialogue à travers le temps.

Ainsi l’exposition trouve son équilibre, entre obscurité et lumière, masculin et féminin, qui semblent se répondre comme des millions de nuances de l’être.

Entrée libre.

Catalogue de l’exposition

Médiathèque du Carré d'Art, Rue des Bois, Montgeron, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×