L’étoile montante de l’athlétisme

A 22 ans, Sokhna Gallé représente l’un des meilleurs espoirs de l’ES Montgeron Athlétisme. Rencontre avec une sportive déterminée.

“J’ai commencé l’athlétisme par hasard, vers 6 ans, parce que je devais faire du sport. Au départ, c’était uniquement pour me dépenser. Mais quand j’ai commencé à gagner des compétitions, j’y ai pris goût !”

Sokhna Gallé

Depuis son enfance, à Chartres, la soif de victoires de Sokhna Gallé (prononcer “Sorna’’) ne s’est pas appaisée, bien au contraire. La jeune sportive, licenciée à l’ES Montgeron athlétisme depuis 3 ans, entame sa première saison chez les seniors après avoir brillamment réussi chez les jeunes. A 12 ans, chez les minimes, elle bat le record de France de triple saut. Son entraîneur d’alors la pousse donc à continuer dans cette voie. Quelques années plus tard, elle arrive à Montgeron afin de s’entraîner sous la houlette de Patricia Girard et Karl Taillepierre, deux figures de l’ESM Athlé.

Montgeron, club de coeur

“Je suis venue à Montgeron pour rejoindre deux très bons entraîneurs, et j’y ai découvert un superbe club où l’on fait beaucoup pour les athlètes, grâce notamment à la présidente Anne Tournier-Lasserve’’, raconte la jeune sportive. Le club montgeronnais lui a réservé un bon accueil, et elle n’hésite pas à donner de son temps pour aider les plus jeunes. Deux fois par semaine, elle entraîne les enfants de l’école d’athlétisme, sur la piste du Stade Coubertin.

“Cela m’apporte beaucoup de choses d’être au contact des enfants. Ils sont très enthousiastes, et ils m’aident à prendre un peu de recul par rapport à la pression de la compétition.”

Sokhna Gallé

De grands espoirs

Pour sa première saison chez les seniors, son objectif est de se faire une place dans l’élite du triple saut. “Mon but premier, c’est d’aller au championnat de France et de viser le podium, explique-t-elle. Mais ce qui me motive, c’est de parvenir à me qualifier en équipe de France afin de pouvoir participer aux grandes compétitions internationales.’’ Sokhna Gallé ne manque donc pas d’ambition. Mais la jeune femme ne se rend pas coupable d’excès de confiance :

“Je sais que je travaille dur pour arriver en forme aux grandes compétitions. Cela va forcément payer, et je sais de quoi je suis capable.”

Sokhna Gallé

Le 14 mai, Sokhna Gallé ne participera pas au meeting international de Montgeron, à cause d’une blessure qui perturbe son début de saison. Elle sera cependant dans les tribunes pour supporter son club. C’est aussi cela, avoir l’esprit sportif !

3 dates

2011 Championne du monde Cadette

2016 Championne de France espoirs

2017 4e des championnats de France Elite en salle

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×