Saison culturelle 2020/2021

La saison culturelle 2020-2021 s’annonce riche en événements en tous genres : concerts, théâtre, humour, spectacles pour enfants… 

Les intimistes du Carré d’Art

Emmanuel Guirguis : Jazz Flour

Lundi 5 octobre – 20h30 – Carré d’Art

Concert du 27 mai 2020 reporté à cause du confinement

Multi-instrumentiste, après avoir débuté la musique par lepiano classique, il a ouvert ses horizons en pratiquant également la guitare (qui est devenue son instrument principal), ainsi que la basse, le chant, la batterie, la trompette et le sax soprano.
Sa formation repose sur un cursus de guitare brésilienne, jazz et funk ainsi que de piano jazz à L’école ATLA puis l’écriture et le jazz à l’American School of Modern Music.
Depuis il partage sa vie professionnelle entre la scène, la production de morceaux (pour la publicité, la télévision, le cinéma ou d’autres artistes) et l’enseignement (par le biais de l’association La Croche qu’il a fondée ou dans d’autres structures telles que les conservatoires…).


Ensemble de cordes croisées : Mandolines et guitares

Mercredi 7 octobre – 20h30 – Carré d’Art

La Mandoline et la Guitare sont deux instruments à cordes pincées indissociables du répertoire pour mandoline en général.

À l’époque baroque on trouve la mandoline milanaise soliste et le plus souvent accompagnée du clavecin ou de l’orchestre à cordes comme par exemple dans l’œuvre de Vivaldi. Au moment de la période moderne de la guitare celle-ci a remplacé le clavecin ou l’accompagnement du pianoforte. Même si cette formation est peu connue du grand public elle n’en n’est pas moins célèbre dans le milieu des cordes pincées.

L’ensemble Cordes Croisées est une formation de musique de chambre à géométrie variable, composée de quatre musiciens : Isabel Etinger (guitare), Marie Sescousse-Elissondo (mandoline-mandole), Annick Robergeau (mandoline-mandole) et Aymeric Gremillet Le Flao (mandoline-mandole).

L’Ensemble Cordes Croisées a le plaisir de faire découvrir les œuvres majeures des compositeurs spécialisés pour cette formation (Mandoline, Mandole, Guitare) ainsi que des compositeurs dont ils ont transcrit les pièces et qui s’accordent admirablement pour cette formation.

Concert présenté par l’association Terres de Rencontres.


Quatuor Leonis : Beethoven ne veut pas souffler ses bougies !

Mercredi 2 décembre – 20h30 – Carré d’Art

Dans le cadre des 250 ans de la naissance de Beethoven

La musique pure est un ravissement pour le cœur et les oreilles il n’y a pas lieu d’en douter. Mais pour que chacun parvienne à ce chant d’exaltation, même si on n’est pas forcément familier des œuvres du répertoire classique, pourquoi ne pas utiliser des moyens inscrits dans la culture de notre temps ?

Puisque l’humaine nature est attirée par un environnement qui lui inspire une promesse de gaîté avant de se laisser porter par l’allégresse et les émotions les plus simples, le « Quatuor Leonis » a cherché une idée originale pour faire naître la curiosité de découvrir l’œuvre de Beethoven.

Pour y parvenir, rien de tel qu’une approche à la fois pédagogique et surtout inspirée par la comédie. Accompagnés de l’acteur Jean Daniel Laval qui incarne la pensée et les atermoiements du maître à travers sa création, les musiciens se promènent dans ses compositions avec sérieux et virtuosité mais aussi avec humour et légèreté.

Ce concert est proposé dans le cadre des animations organisées à l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de Beethoven. Une exposition au Centre Jean Hardouin est aussi programmée, du 28 novembre au 17 décembre, ainsi qu’une conférence de Camille Villanove, musicologue et médiatrice de la musique, mercredi 9 décembre à 20h30 au Carré d’Art.


Bertrand Betsch : La Traversée

Mercredi 3 février – 20h30 – Carré d’Art

Bertrand Betsch, né le 12 septembre 1970 à Draveil, est un auteur-compositeur-interprète, écrivain et vidéaste français.

Des chansons qui touchent au cœur

Artiste discret à l’écriture poétique, Bertrand Betsch revient avec un nouvel album intitulé Tout doux, plus de 20 ans après un premier album remarqué et remarquable La soupe à la grimace. Retour sur son parcours. 

Jamais un disque n’avait aussi bien porté son nom, Tout doux. Douce, d’abord la voix de Bertrand Betsch : chaude et enveloppante qui nous glisse ces belles chansons à nos oreilles attentives. Douces aussi ses mélodies qui contrebalancent des textes parfois plus sombres, si personnels et intemporels. Le chanteur nous avoue alors que certaines chansons présentent sur ce disque, datent d’une vingtaine d’années : deux d’entre elles datent de 1993 … “les chansons doivent se reposer, avoir un temps de maturation” nous glisse-t-il. 

Bertrand Betsch est un chanteur à part. Indéniablement. En 2010, il s’est éloigné de la capitale et a élu domicile dans la région de Toulouse. Depuis, il sort un disque chaque année, quand d’autres mettent plusieurs années à le faire. Son secret ? Tout faire, absolument tout. Dans son home studio, Bertrand Betsch écrit, compose, enregistre, mixe et chante bien sûr. Aujourd’hui, on se plaît à redécouvrir sur ce disque les délicatesses d’un artiste qui a fait de ses faiblesses une force, nourri de lectures, Maurice Blanchot, Bernard Noël, Georges Bataille en tête. Rien de cérébral dans sa démarche, ses chansons sont des émotions, elles touchent au cœur et doivent avoir un impact physique sur son auteur pour comme un genou qui se met à trembler à leur écoute. La musique est aussi essentielle.


Rose Caixinha : Rose 4tet

Mercredi 24 mars – 20h30 – Carré d’Art

En 2003, Rosete/Rose Caixinha gagne en visibilité en participant dans la version portugaise de la Star Academy « Operação Triunfo » dont elle fut finaliste. Elle parcourt le pays dans des concerts thématiques : comédies musicales, défilés de mode, émissions de télévision, orchestre de jazz…

En 2011 elle se lance en France et sort le single Close to Heaven puis Waiting for the Sun avec le DJ et producteur RLS.

En 2017, elle sort un album de reprise, Rose & Blues, qui mélange le blues avec le jazz et la bossa nova, réalisant la rencontre d’une chanteuse portugaise avec des musiciens parisiens.

On retrouve parmi les 10 titres de l’album C’est Si Bon Jardin d’Hiver, le grand classique de Gilbert Bécaud, Et Maintenant et le classique Somewhere Over The Rainbow.

Elle a participé en 2020 à la seconde édition de Montgeron a du Talent.


La saison culturelle à l’Astral


Cartman : One

Samedi 10 octobre – L’Astral – 20h30

Après plus de 15 années passées sur les plateaux de télévision à interpréter des personnages plus fous les uns que les autres – dont Sébastien Patoche, pour ne citer que lui – Cartman monte enfin sur scène dans « One », son premier one man show.
Vous connaissez peut-être Cartman, mais sur scène, c’est Nicolas Bonaventure que vous allez rencontrer. Un enfant dont le père roulait fièrement au volant d’une AX, un adolescent qui a grandi entre le club Dorothée et le film érotique du dimanche soir, un jeune homme qui a connu la calvitie avant d’avoir sa première expérience sexuelle, et aujourd’hui, un quadra qui compte bien vous prouver qu’on peut être petit, chauve, mais heureux.


Oxmo Puccino : La Nuit du réveil

Vendredi 27 novembre – L’Astral – 20h30

Oxmo Puccino est un homme de paix, un rassembleur qui concentre son regard sur le beau des choses simples et accessibles à tous.

À deux fois l’âge de son premier opéra, Oxmo Puccino revient avec La Nuit Du Réveil. Ces trois dernières années, malgré la frénésie productiviste du rap, Oxmo Puccino s’est laissé le luxe de mûrir son projet : « Après avoir enchaîné les albums et les concerts depuis 10 ans, il s’agissait d’affiner et prendre le temps nécessaire, détaché des vents tournants et des sirènes séduisantes. »
Pour cet album, Oxmo s’entoure de Eddie Purple acolyte et partenaire musical depuis 2010, de Phazz à la production et d’invités tels qu’Orelsan, Caballero & JeanJass et Gaël Faye.


Théâtre : Plus Haut que le Ciel

Dimanche 29 novembre – 16h – L’Astral

Plongez dans l’épopée chaotique et surprenante de la création de la tour Eiffel, et revivez les émotions de ses créateurs.

1884, Paris. Deux ingénieurs présentent un étrange projet à l’assistant de Gustave Eiffel. Aberrante, incompréhensible, inutile, la tour qu’ils proposent de bâtir est immédiatement refusée : monsieur Eiffel n’a pas le temps, il est trop occupé par l’écrasante gestion de sa société.
Mais il est difficile de balayer d’un geste l’idée du siècle, surtout quand au même instant Claire Eiffel cherche l’étincelle qui redonnera à son père le goût du rêve, de l’aventure et de l’exploit !


I Muvrini : Luciole tour

Mercredi 2 décembre – L’Astral – 20h30

Report du spectacle prévu le 30 avril 2020.

Le célèbre groupe corse créé par Alain et Jean-François Bernardini, est de retour avec un nouvel album « Luciole ». Non, les lucioles n’ont pas disparu. Elles ne disparaîtront jamais. Qu’est ce qui nous éclaire aujourd’hui ? On a souvent demandé à I Muvrini s’ils chantent la modernité ou la tradition. Dans ce spectacle ils répondent mieux que jamais qu’ils chantent la colère, l’espoir, l’amour et ne savent toujours pas si cela relève de la modernité ou de la tradition.


Montgeron a du talent #3

Dimanche 6 décembre – L’Astral – 17h

En cette période propice à la réflexion sur la mondialisation, l’utilisation des ressources naturelles locales et les circuits courts, cette troisième édition du concert de Montgeron a du Talent semble tomber à pic.

Après deux premières éditions couronnées de succès, la ville de Montgeron se lance dans un nouveau défi afin de proposer au public de l’Astral un spectacle totalement nouveau. En effet, même si ce spectacle reste avant tout un sublime moment de musique, ce ne sera plus simplement les styles de musique qui se croiseront sur scène cette année mais les arts eux-mêmes ! Musique, art plastique, théâtre, magie, vidéo et nouvelles technologies… Voilà ce que vous propose le montgeronnais Gauthier Herrmann et sa joyeuse bande Artie’s (www.arties-group.com

Artistes : Gauthier Herrmann, violoncelle / Mathilde Borsarello, violon / Cécile Grassi, alto / Manuel Doutrelant, violon / Yanowski, chant /  Pierre Cussac, accordéon / Marc Dossetto, magicien et création vidéo / Carine Levoyer, création décor (Atelier Magique de Montgeron)…


Le Livre de la Jungle

Dimanche 13 décembre – 14h30 & 17h – L’Astral

Spectacle de Noël, offert aux jeunes Montgeronnais

Que l’aventure extraordinaire au cœur de la jungle commence !

Découvrez le voyage initiatique de Mowgly, ce petit d’homme qui expérimente les grands principes de la vie au contact des animaux et de la nature. Un parcours musical et écologique pour petits et grands explorateurs. Mais attention, Shere Kaan et Kaa ne sont jamais très loin…

Heureusement notre héros pourra compter sur ses fidèles amis Bagheera et Baloo pour l’aider à découvrir le monde !

CHANSONS 100% INÉDITES


Loup y-es-tu ? par l’Orchestre de chambre Nouvelle Europe

Vendredi 22 janvier – 20h30 – L’Astral

Le spectacle se déroule en deux parties : un quiz interactif dans un premier temps pour découvrir l’orchestre et sa composition, qui glisse ensuite dans le conte de Pierre et le Loup mis en musique par Prokofiev.
À la manière de Mary Poppins qui ré-enchante le monde des enfants en faisant appel à leur imagination, une baby-sitter déjantée s’apprête à raconter l’histoire de Pierre et le Loup aux deux enfants qu’elle doit garder, ainsi qu’à tous les enfants du public.
Elle ne commencera l’histoire qu’à une condition : avoir bien répondu à toutes les questions posées sur l’orchestre ! Les deux personnages vont avoir besoin de l’aide des enfants pour répondre au quiz musical et permettre à l’histoire de commencer.
Quand vient le conte, l’imaginaire gagne peu à peu le décor, les costumes et les accessoires prennent vie.


Bienvenue dans la Coloc

Vendredi 5 mars – 20h30 – L’Astral

Ne vous installez jamais au même étage qu’eux !
Ils ont été bannis à vie de la fête des voisins, ils sont bruyants, bordéliques et n’ont aucune chance de récupérer leur caution. Mais ils sont surtout drôles, impertinents, surprenants et terriblement attachants !
Faire cohabiter dans un 80m² une artiste aussi barrée que nymphomane, un geek persuadé de l’existence des dragons, une adulescente obsédée par la propreté, un maniaque du boulot et un roi de la manipulation est un pari osé. Surtout quand il faut gérer les apparitions fantaisistes de leur propriétaire en pleine crise de la quarantaine. Et pourtant, ce joyeux bordel fonctionne à merveille !
De l’amitié, des mensonges, du sexe et des délires improbables, c’est sûr vous ne pourrez plus vous passez d’eux !


Fills Monkey : We Will Drum You

Dimanche 7 mars – 16h – L’Astral

Après avoir fait le tour du monde avec leur premier spectacle « Incredible Drum Show » – et un passage par Montgeron – les Fills Monkey sont de retour avec un nouveau show.
Riche de cette expérience unique, les Fills Monkey ont imaginé ce spectacle atypique en mélangeant tous les styles de musique, du rock au métal, en passant par le jazz, le classique, la musique latine et électro… et réservent de nombreux clins d’oeil aux groupes fétiches tels que ACDC, Metallica, Rolling Stones, U2, Michael Jackson, Queen, ou encore Star Wars, Grease ou Daft Punk.
Les Fills Monkey, c’est un langage universel, celui du son, celui du rythme, celui de la musique et de ses pulsations irrésistibles. Leurs coups de baguettes sont magiques et leurs battements parviennent droit au coeur ! Ils mixent énergie, humour, facéties et poésie, pour nous transporter, petits et grands, dans un monde suspendu entre ciel et terre, entre passé acoustique et futur numérique.


Les Voyageurs du Crime

Dimanche 14 mars – 16h – L’Astral

Après « Le Cercle de Whitechapel », retrouvez la troupe pour une
nouvelle enquête.
Après avoir traqué Jack l’Éventreur, les comédiens s’attaquent à mener l’enquête dans le célèbre Orient Express.


Olivier de Benoist : Le Petit Dernier

Vendredi 2 avril – 20h30 – L’Astral

À chaque fois qu’Olivier de Benoist a un enfant, il fait un one-manshow. Comme il en a eu un quatrième, il revient avec un nouveau spectacle. Après avoir beaucoup parlé de sa belle-mère et de sa femme dans ses premiers
spectacles, Olivier de Benoist a décidé de se fâcher avec les seuls membres de sa famille qui le supportaient encore : ses enfants.
Dans cette véritable ode à la contraception qu’est Le Petit Dernier, ODB vous prodiguera moult conseils puisés dans son expérience de père de quatre charmants bambins. Car si avoir un enfant a de bons côtés – tout le monde se rappelle de la joie intense ressentie lorsque votre enfant dit pour la première fois « Papa », « Maman» ou « Je m’en vais, j’ai pris un appart’ » -, il n’en reste pas moins que le supporter pendant plus de 18 ans n’est pas une sinécure.
Pendant la majeure partie de l’histoire de l’humanité, élever les enfants était une tâche exclusivement féminine. Aujourd’hui, les choses ont enfin changé. Et Olivier de Benoist en est très content. Car les hommes sont bien meilleurs que les femmes quand il s’agit de s’occuper de leur progéniture. Fort de l’expérience acquise avec ses quatre enfants, Olivier de Benoist entend enfin révéler aux femmes les secrets d’une éducation réussie.


Oscar

Dimanche 4 avril – 16h – L’Astral

Avec Virginie Lemoine

La comédie culte de Claude Magnier, interprétée par les plus grands acteurs (Jean-Paul Belmondo, Pierre Mondy, Louis de Funès…), a été jouée dans le monde entier sans épuiser son succès.
Monsieur Barnier est un homme comblé : une femme charmante, une fille entêtée mais délicieuse, du personnel de maison et des employés au-dessus de tout reproche, une entreprise florissante. Mais cela va-t-il durer ? Lorsque son plus fidèle collaborateur sonne à sa porte, ce PDG autoritaire ne se doute pas que sa journée ne va être qu’une suite ininterrompue de catastrophes…
Il est impossible de raconter Oscar, ce vaudeville digne de Feydeau ne laisse point de répit au spectateur. Les portes claquent, amants, maîtresse, masseur, bijoux, valises et billets de banque s’entrecroisent, dans une comédie culte menée tambour battant !

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×